Ancrage


Définition de l'ancrage

 

L’enracinement, c’est comme l’Arbre dont la profondeur des racines doit être à la mesure de l’élévation des branches sans quoi, il peut facilement se faire balayer par la première tempête.

Ainsi beaucoup d’énergie accumulée dans le haut du corps conduit à un risque de flottement si la base n’est pas solide.

S’ancrer, c’est être comme la montagne, solide, qui bouge à peine en cas de tremblements de terre.

 

Apporter sa réponse, appropriée à la situation en toute lucidité


Pratique de l'ancrage 

 

Ramener simplement sa présence dans les pieds et les jambes pour nourrir son enracinement avec l’aide de la respiration.

A la base de tous les arts martiaux, la posture du Qi Gong de l’Arbre renforce l’ancrage et l’assise.

Sans enracinement, le mental et les émotions sont pris par les influences extérieures.

Le doute et le manque de confiance en ses ressources s’installent et génèrent instabilité et insécurité.

La marche, le contact avec la terre et la nature, les bains d’eau salée, l’activité physique régulière, ancrent...

Comme l’ancre d’un bateau

 

L'ancrage s’adresse à tous 


Effets de l'ancrage

 

Un état calme, stable et serein s’installe car les influences extérieures ont moins d’impact.

 

Etre présent, en contact avec son corps, conduit à la solidité et la stabilité, à la concentration et l’acceptation de ce qui est.

La stabilité physique induit la stabilité émotionnelle et mentale. Ainsi, la confiance en ses ressources est retrouvée permettant de faire face aux évènements de la vie.

 

 

L’équilibre physique induit l’équilibre psychique