Respiration


Définition de la respiration 

 

La respiration est le miroir de notre vie émotionnelle et de notre vie tout court.

Respirer en surface, c’est vivre en surface, en mode survie.

Respirer sans prendre conscience de son souffle, c’est vivre sans conscience.

C’est à dire de façon anxieuse, dispersée, stressée, déconnectée de soi et des autres.

 

Dès que la respiration se place consciemment, la présence à soi s’installe, et l’état de présence invite à la respiration consciente.

Cette dimension est au-delà de notre mental agité avec nos pensées, ruminations, projections, attachements et désirs de tout contrôler.

 

Ainsi inspirer, expirer laisse le souffle ouvrir et découvrir notre paysage intérieur.

 

Respirer simplement pour garder la vie en soi et laisser l’intelligence du corps prendre la main.

 


Pratique de la respiration

 

Un souffle court, bruyant, saccadé et localisé uniquement en haut ou en bas est source de nervosité et conduit à une sensation d’épuisement. Jour après jour, le manque d’oxygène fragilise notre santé physique et mentale.

Reprendre son souffle, en conscience tout simplement ou par la pratique du qi gong et de la méditation, quelques minutes chaque jour, déploie nos espaces de respiration.

 

Ainsi, il est possible de cultiver une respiration calme, lente, tranquille, douce, fluide et profonde.

 

Notre souffle est à la fois simple et riche, présent à tout moment et en toutes circonstances.

Prendre un moment chaque jour pour explorer sa respiration, qui s’adapte facilement à la condition physique de tous et chacun,

est possible sans aucune contrainte.

 

Choisir de le faire car cela ne dépend de personne d’autre que de soi

 


Effets de la respiration

 

La respiration est notre essence en lien avec la totalité de nos fonctions vitales physiques, émotionnelles, énergétiques et spirituelles.  Seule fonction sur laquelle on peu agir consciemment. Elle régule toutes les autres.

On peut donc influer sur notre équilibre global grâce au souffle.

 

La respiration est vitale et renforce ainsi notre système immunitaire

 

Au coeur du tumulte, elle nous conduit, pas à pas, à rester plus calme et centré, à poser nos pensées et calmer notre mental.

 

Cultiver la douceur du souffle nous invite à retrouver la puissance de la présence à ce qui est, à se renforcer pour passer du chaos au calme intérieur dans tous les instants de la vie quotidienne, à garder notre discernement et notre bon sens.

 

Le calme et la liberté intérieure se révèlent grâce à une réelle connaissance de soi.

L’observation de notre souffle nous guide vers nos dimensions profondes

 

 

Un souffle profond peut tout changer